Projets

Nous concevons nos projets aprés plusieurs mois d’études, d’analyse de contexte, de rencontres avec les parties prenantes éthiopiennes (Ministère de la Santé, bureau de santé sous-municipal, sociétés civiles, etc.) et surtout des discussions avec des groupes témoins issus de la communauté ciblée.

Ce travail nous a permis de comprendre et d’analyser le problème de la malnutrition, ses causes et les attentes des membres de la communauté afin de proposer des solutions potentielles.


Programmes

Notre projet principal est composé de deux programmes. Chaque programme dure trois ans et ciblent 150 ménages par l’intermédiaire des mères. La sélection des ménages se fera selon une liste de critères spécifiques incluant l’avancement de la grossesse et la volonté de la mère de participer activement à nos programmes. Nous travaillerons avec jusqu’à 75 mères à la fois et nous en inscrirons de nouvelles au fur et à mesure que d’autres mères termineront et quitteront les programmes.

Programme de sensibilisation et de travaux pratiques

Objectif : améliorer le savoir-faire de femmes enceintes ou ayant un enfant de moins de 2 ans en soin et en alimentation infantile . 

  1. Des formations et des travaux pratiques sur l’alimentation, le soin et l’hygiène des tout-petits sont proposés
  2. Les marchés locaux sont analysés et améliorés le cas échéant afin de s’assurer que les aliments nutritifs conseillés sont disponibles dans les environs
  3. Des toilettes publiques sont construites et la propreté du quartier est améliorée car les maladies causées par le manque d’hygiène sont l’une des causes de la malnutrition

Programme d’autonomisation des mères

Objectif : offrir des soutiens sociaux et des opportunités permettant d’améliorer les revenus de femmes enceintes ou ayant un enfant de moins de 2 ans.

  1. Les femmes sont soutenues dans leurs activités professionnelles soit en améliorant leurs compétences techniques soit en leur permettant d’accèder à l’entreprenariat grâce à des micro-crédits
  2. Une crèche parentale est construite afin de permettre aux mères de se concentrer sur leurs gagne-pains tout en laissant leurs enfants avec d’autres mères dans un environnement favorable à la bonne nutrition, à la propreté et à l’éveil.

Veuillez nous contacter pour en savoir plus sur les activités détaillées de nos programmes et sur la façon dont nous mesurerons l’impact de notre projet.

Tout au long de la vie de notre projet, nous avons l’intention d’inclure les programmes suivants dans notre périmètre:

  1. Programme de jardinage dans les écoles: à court terme, l’objectif de ce programme c’est de permettre la production locale d’aliments nutritifs pour les repas scolaires. À plus long terme, cela développera une habitude, dès le plus jeune âge, de production et de consommation de fruits et légumes
  2. Programme de jardinage communautaire: le concept de ce programme est de permettre aux mères de produire certains des aliments nutritifs dont leurs enfants ont besoin, et ainsi pallier au manque de moyens qu’elles peuvent rencontrer pour s’en procurer dans les marchés locaux (modèle de jardinage communautaire dans les zones urbaines auto-suffisantes)
  3. Campagnes de sensibilisation au lavage efficace des mains: ces campagnes nous permettront d’inclure les autres membres de la communauté dans le projet en les sensibilisant à l’importance de se laver les mains avec du savon. En effet, ils interagissent tous avec les enfants et contribuent à la transmission de maladies liées à l’hygiène.

Zone cible

Pour ses premiers projets, N4ED a choisi de travailler avec des populations urbaines marginales et à faible revenu d’Addis Abeba. Plus spécifiquement, le projet pilote cible la communauté «shemena» d’Entoto composée de citadins qui vivent dans l’arrondissement de Gulele, zone n ° 06, sous-zone N°2 situé au nord d’Addis Abeba.

Les raisons qui ont conduit à ce choix sont:

  1. lors de notre analyse, ce type de communautés est ignoré par la plupart des associations qui travaillent en Éthiopie, car elles sont considérées comme faisant partie de la communauté «urbaine». Cependant, ils restent très vulnérables, leurs enfants sont rabougris et leurs maisons n’ont pas accès à l’assainissement ni à l’eau potable.
  2. nos discussions avec des groupes témoins issus de cette communauté ont confirmé qu’il y a un réel besoin dans ce domaine. La nourriture diversifiée et nutritive n’est presque jamais disponible; quand il est disponible, ils ne peuvent pas se le permettre; les connaissances sur la nutrition sont faibles ou confuses; les mères que nous avons interrogées n’ont pas accès à un suivi régulier de la croissance de leurs enfants. De plus, ces jeunes mères ont le potentiel de participer pleinement à l’amélioration de la vie de leurs enfants si  elles ont les outils et les opportunités à leur disposition.

Quelques chiffres clés sur l’arrondissement de Gulele, zone N ° 06 (données 2015):

  • Population totale: 30 819 avec 15 472 femmes et 15 347 hommes.
  • Femmes en âge de procréer (15 à 49 ans): 10 658.
  • Enfants de moins de 5 ans: 2 206 avec 1 108 filles et 1 098 garçons.
  • Nourrissons (<1 an): 718.
  • Les femmes enceintes: 180.

Découvrez notre zone cible en images ici.


Population concernée

La population ciblée par notre projet sera composé de femmes enceintes et allaitantes sélectionnées dans la zone cible. Nous visons à inscrire chaque mère dans nos programmes et à la suivre jusqu’à ce qu’elle ait bénéficié de toutes les interventions prévues par notre projet.

En choisissant ces femmes, nous voulons influencer directement, l’état nutritionnel de leurs fœtus, les nourrissons et les jeunes enfants dans les 1000 premiers jours.

Notre objectif est de travailler avec ces mères pendant une période de 3 ans. Toutes les mères ne seront pas forcément inscrites en même temps. Nous aurons au maximum 75 mères inscrites à la fois. Quand une mère termine le programme, elle quitte sa place pour une autre mère et ainsi de suite.

Une femme ayant suivie nos programmes conserve certains privilèges qui lui permettent de rester en contact avec l’équipe projet. Elle peut obtenir des services de conseil et participer à des formations de rappel si nécessaire.

La sélection des femmes enceintes et allaitantes dans nos programmes repose sur une grille de priorisation qui assure une implication optimale dans nos programmes et un impact maximal.